Publications

Entretiens à organiser : toujours plus

 

 

Par Guillaume Roland, le 10 janvier 2020

 

Hormis les entretiens disciplinaires dont nous ne ferons pas la liste ici, le nombre d’entretiens à tenir a singulièrement augmenté ces dernières années au point qu’on peut même se demander s’il ne faut pas recruter un salarié simplement pour les réaliser.

En voici la liste :

Entretien d’évaluation (facultatif mais si vous voulez faire un point sur l’activité du salarié et corriger une trajectoire…),

Entretien de suivi du forfait jours (obligatoire et à tenir 2 fois par an dans certains cas (ex. sous SYNTEC)),

Entretien télétravail (obligatoire et en ces temps de grève…),

Entretiens professionnels (obligatoires tous les 2 ans et à chaque retour de congés longs (ex. congé maternité) avec un entretien renforcé « d’état des lieux » tous les 6 ans),

Entretien d’évaluation pour les apprentis (à l’initiative du CFA),

Entretien information retraite (entretien sur demande du salarié à la CNAVTS),

Entretien pour futurs expatriés (entretien sur demande du salarié avec l’organisme d’assurance),

Entretien de début et de fin de mandat de représentant du personnel (pour le début de mandat : facultatif, pour la fin de mandat : obligatoire pour + 2.000 salariés ou pour les représentants dont le crédit d’heures représente 30 % de la durée du travail sur l’année).

 

Notre conseil : Les obligations s’empilent, faisons le point ensemble pour s’assurer du nombre, de la fréquence et du contenu des entretiens que vous devez assurer.